Sud France

Accueil Remonter Sud France 2

ETE 2007

Sud de la France, je vais mettre ici des fragments de mes pérégrinations en dessous de la Loire ;-))

Des moments de bonheur au fil de mes étapes.

Une route que j'aime tout particulièrement c'est la route Napoléon, la N85 qui démarre près de Grenoble 38 et qui finie à Golf Juan 06. 

Pour l'histoire de cette route :


"
Exilé à l'Ile d'Elbe en 1814, Napoléon Bonaparte décide de revenir au premier plan de la vie politique française. Un an plus tard, le 1er Mars, il débarque à Golfe Juan et part accompagné d'une poignée de fidèles reconquérir son titre. Il choisit de se rendre à Lyon par les montagnes et éviter ainsi les résistances des villes royalistes.
La Route Napoléon est donc le tronçon qui relie Golfe Juan à Grenoble, via Grasse, Digne et Gap.Il a réussi à parcourir 324 Km en 6 jours et le 20 mars il est rentré aux Tuileries, conformément à ses prédictions".

Voici quelques photo de cette région.

Arrêt pose photo, repos moteur et refroidissement des freins, c'est une route éprouvante mais si belle.

La région de Sisteron, ses abricots, son huile d'olive, hum...

 

Les Mées.

Le village des Mées doit sa notoriété aux rochers étroits qui se dressent sur plus de 100 mètres de haut sur la commune. On les appelle les Pénitents des Mées en raison de leur silhouette; d'après la légende, ils représentent les moines de la Montagne de Lure qui ont été pétrifiés.

 

Une étape France passion dans les oliviers chez un producteur d'huile d'olive.

Les abricotiers.

Nous avons pu visiter les Bories à côté de Gordes, superbe site, mais il y fait une chaleur incroyable en été. Le parking pour garer le camping car se trouve très loin, il faut prévoir une visite le matin de bon heure et un vélo ou autre pour s'y rentre, nous y sommes allés bien évidement en plein mois de juillet, vers 14h....

(photo qui viens du site des bories, vue du ciel.)

La préservation des Bories

Le village des Bories constitue le plus important regroupement de ces cabanons retrouvés sur le territoire d'Apt, dans le Luberon. Ressuscité et restauré grâce au travail et à la passion du propriétaire du terrain, il est, depuis 1977, classé monument historique. Il a fallut dix années d'efforts pour lifter le site abandonné depuis plus d'un siècle, à la végétation. Protégé, mais ouvert aux visiteurs aussi bien qu'à l'ethnologue, il offre la possibilité de comprendre l'extraordinaire composition de cette architecture vernaculaire provençale dont l'essence même réside dans la maîtrise de l'utilisation de la pierre sèche, comme matériaux brut de construction, généreusement offert par une nature aride et calcaire. En Provence, on dépierre encore les champs, la garrigue, pour construire des murs et des cabanons.

Gordes

 

Vaison la romaine